Chapitre 58 : Le complot

Dans la salle de gravité.

Shi Yan a sorti une photo jaunâtre et l'a remise à Shi Jian.

Shi Jian, Zuo Xu et Zuo Shi le regardaient tous avec des visages pleins de suspicion.

Shi Jian a pris cette vieille photo, et après l'avoir regardé attentivement, ses yeux s'éclaircirent progressivement, "Bon, cette carte n'a pas l'air fausse. C'est assez vieux, car certains des motifs sont déjà flous."

"Laissez-moi regarder !" Zuo Xu avait des mouvements précipités et a rapidement pris le bout de papier. Après l'avoir touché, il s'est écrié : "Ça ne peut pas être faux ! Nous avons un artefact similaire dans la famille Zuo qui est fait de la peau douce du ventre d'une bête démoniaque de l'antiquité. C'est résistant au feu, à l'eau et à l'usure ; donc fondamentalement indestructible."

"Raconte-moi en détail ce qui s'est passé entre toi et Karu. Et combien de gens sont au courant ?" Shi Jian avait l'air rigide alors qu'il respirait profondément, mais il ne pouvait pas cacher le bonheur dans ses yeux.

"Toi, tu es vraiment étrange." Les beaux yeux de Zuo Shi étaient également focalisés sur Shi Yan. Elle s'intéressait de plus en plus à lui.

"Eh bien, en fait...."

Shi Yan a remarqué la gravité de la situation après avoir vu la réaction de Shi Jian et Zuo Xu, donc il a rapidement expliqué comment il a obtenu ce trésor.

"Alors la famille Mo est au courant aussi ?"

Zuo Xu a changé de visage. Après une pause, il ricana : "Pas étonnant que les gens de la famille Mo s'attardent encore dans Silent Town. Ils doivent te chercher."

"La famille Mo !"

Shi Jian grogna et dit en colère, "Grâce à Dieu, Shi Yan va bien. S'il était blessé par eux, je détruirais Mo Tuo même en me sacrifiant ! La famille Mo a fait trop de mauvaises choses ! Ils vont mépriser la famille Shi si nous ne leur donnons pas une leçon bientôt."

"Mu Yu Die et Di Yalan ont rejoint Beiming Ce, et ils ne savent pas qui vous êtes ?" Après avoir délibéré pendant un certain temps, Zuo Xu demanda à nouveau.

"Peu importe que ce soit Mu Yu Die, Di Yalan, ou les gens de la famille Mo, personne ne sait qui je suis. J'ai dit aux deux filles que je m'appelais Ding Yan."

"Bon garçon ! Très prudent ! Ou ça serait très dur !" Zuo Xu l'a complimenté.

"Maintenant qu'on a cette moitié, on devrait tout faire pour obtenir l'autre moitié !" Shi Jian dit fermement à Zuo Xu, "Frère Zuo, nous pouvons prendre le risque. Une fois que nous aurons obtenu l'autre moitié de la carte du Pavillon Brumeux, nos deux familles pourons ouvrir la porte Céleste et entrer dans la zone de Dieu à la recherche de trésors !".

Rétrécissant les yeux, Zuo Xu se mit à réfléchir. Il dit alors : "Il y a beaucoup d'experts dans le Pavillon Brumeux. Nous devons faire un bon plan si nous voulons l'obtenir."

Il a ajouté après une pause, "Je vais écrire une lettre tout de suite à Chi Xiao et laisser un aigle l'emmener à la Montagne Nuageuse. Chi Xiao est au royaume Céleste. Nous serons plus en sécurité s'il est ici avec nous. Après tout, ce vieil homme, Beiming Shang, lui aussi, est impatient de voir la carte, et il a déjà prévu de l'obtenir."

"Super ! Nous avons plus de chances de gagner si Chi Xiao se joint à nous !" Shi Jian était joyeux.

Chi Xiao était le professeur de Zuo Shi, et était surtout très proche de la famille Zuo. En tant que guerrier du royaume céleste, il pourrait aider au cas ou les choses dégénèreraient.

Zuo Xue n'avait pas peur que Chi Xiao garde pour lui le secret de la Porte du Céleste. Bien qu'il y avait beaucoup de trésors dans la zone de Dieu, cela s'accompagnait aussi de dangers incroyables. Le voyage serait beaucoup plus sûr si un guerrier du royaume Céleste était avec eux.

La chose la plus importante était ; Chi Xiao est un Homme !

Aussi avide qu'il était, il ne pouvait pas tout posséder dans la zone de Dieu. Au contraire, une grande famille comme la famille Beiming prendrait tous les avantages.

"Gamin, tu ferais mieux de ne pas assister à la compétition martiale de cette année." Zuo Xu parla après quelques délibérations, "Si la famille Mo reconnaît votre visage, ils sauront que nous avons déjà la moitié de la carte. Une fois que l'autre moitié sera volée, ils sauront que c'était nous. Alors nos deux familles seraient agressées par tout le monde."

"Eh bien, ça..." Shi Jian a hésité mais finalement il a hoché la tête impuissant, "Hmm, pour la porte du ciel, nous devons le faire".

"Pas exactement ; il pourra assister à la compétition martiale une fois qu'il aura changé d'apparence. Personne de la famille Mo ne l'a jamais vu auparavant. Change son visage. Qui saurait qu'il est le même garçon qui a tué Karu." Zuo Shi suggéra avec un grand sourire tout en clignant des yeux.

"Hé ! Bonne idée !". Après avoir examiné Shi Yan pendant un certain temps, Shi Jian dit : " Son apparence a beaucoup changé au cours des derniers mois, et les gens de la famille Mo ne l'identifieront pas si on lui met un peu de maquillage ".

"Et tu ferais mieux d'agir pendant la compétition martiale. Han Zhong a dit que le Pavillon Brumeux enverrait aussi des personnes à la compétition. Pendant le Concours, si vous envoyez des experts avec Chi Xiao au Pavillon Brumeux pour voler la carte, vous ne serez peut-être pas suspecté.".

Shi Yan a réfléchi pendant un certain temps, et a également exprimé son opinion.

"Nous pouvons agir au milieu de la compétition martiale...."

Zuo Xu a marmonné quelque chose et a ensuite répondu haut et fort, "Ça a l'air génial ! Faisons-le pendant la compétition martiale ! Nous serons également présents à ce moment-là, et personne ne saura que c'est nous qui avons volé le Pavillon Brumeux ! Hmm. Une fois que Chi Xiao nous aidera, nous aurons 80% de chances d'obtenir l'autre moitié de cette carte."

"Chi Xiao nous aidera-t-il ?" Shi Jian n'était pas sûr.

"Ne vous inquiétez pas. Il le fera, c'est sûr. Ce vieil homme est très intéressé par la porte Céleste, donc il viendra dès qu'il aura les nouvelles." Zuo Shi ne s'inquiétait pas du tout, "Je le connais trop bien. Il est plus curieux que quiconque à propos de choses inconnues."

"Alors c'est réglé !"

Après que tout ait été confirmé, Shi Jian a repris la photo à Zuo Xu et l'a mise dans sa propre poche avec bonheur, "Frère Zuo, il est temps pour toi de rentrer et de faire les préparatifs. J'attendrai que Chi Xiao récupère l'autre moitié et vienne compléter la mienne. Hahahahahahahahaha !"

"Génial !" Zuo Xu hocha la tête avec satisfaction. Il a tiré Zuo Shi, "Allons-y, nous avons beaucoup de préparatifs à faire."

"Laisse-moi garder la photo. Tu ne devrait rien faire d'autre que t’entraîner ! Demain, je trouverai quelqu'un pour venir changer ton apparence. Tu doit battre les descendants des Mo !" Shi Jian a crié.

"D'accord."

...

Dans la famille Mo.

Mo Tuo se promenait dans le Palais de la Foudre avec un visage rigide. A côté de lui se trouvaient Mo Chaoge et Mo Yanyu.

Le joli visage de Mo Yanyu était plein d'amertume, de même que Mo Chaoge, alors qu'il baissait la tête.

"Pourquoi ne pouvons-nous pas le trouver ? Es-tu si inutile ? Tu ne peux même pas trouver un garçon qui n'a pas d'antécédents ! Nous avons tellement de gens dans chaque ville ! Savent-ils seulement comment gaspiller nos ressources ?" Mo Tuo les réprimandait bruyamment. Il désigna Mo Chaoge et Mo Yanyu et cria furieusement, "Vous deux ! Vous avez créés tant d'ennuis pour une si petite tâche ! Vous êtes comme deux seaux de riz !"

[ NDT: un 'seau de riz' est un terme d'argot chinois pour une personne inutile (je ne suis pas sur de bien l'avoir traduit). ]

"Père, j'ai envoyé des gens à sa recherche, et nos agents de Silent Town n'ont jamais pris un seul jour de congé. Mais l'Union Marchande est trop vaste. Qui sait où est passé ce garçon ? J'ai fait de mon mieux !"

"Inutile ! Vous êtes tous inutiles !"

Mo Tuo maudit bruyamment pendant une dizaine de minutes, avant de se fatiguer enfin, et il soupira impuissant, "Il semble que je doive rendre visite à la famille Beiming en personne".

"Père, ne recevrons-nous rien si Beiming Shang est au courant ?"

"As-tu de meilleures idées ?" Mo Tuo avait l'air si sombre qu'il pouvait avaler un monstre, "Pense-tu que j'en ai envie ? Si vous n'aviez pas laissé ce type s'échapper, je n'aurais pas eu besoin d’aller voir Beiming Shang ! Seul Mu Yu Die sait qui est ce jeune garçon qui a tué Karu ! Seulement elle ! Et elle seule peut savoir où se trouve ce garçon maintenant. Tu crois que j'aurais besoin de faire ça si tu n'étais pas si inutile ? Merde !"

"Père, désolé, j'avais tort." Mo Chaoge a plaidé misérablement. Puis il se retourna et fixa Mo Yanyu durement, "Si tu ne peux pas gagner la compétition martiale, ton père ne peut pas t'aider non plus !".

Mo Yanyu hocha la tête à la hâte, le visage plein de peur.

...

Dans la famille Beiming.

Au centre d'un lac artificiel, il y avait une île de taille moyenne couverte de maisons en bambou.

Dans le jardin de l'une des maisons en bambou, Mu Yu Die était assise tout en sentant une douce brise sur sa peau et en concentrant ses doigts agiles sur la cithare.

La mélodie harmonieuse de la cithare s'est propagée lentement, attirant les oiseaux sur le lac, qui se sont rassemblés dans le jardin et ont oublié de partir.

Di Yalan était dans le champ d'entraînement d'un autre jardin. Avec une longue épée enflammée dans la main, elle s'entraînait avec une certaine habileté martiale. Sa silhouette rayonnait d'un charisme enivrant à la lumière du soleil.

Au bord du lac, chaque guerrier de passage s'arrêtait et fixait l'île avec des yeux avides et un visage médusé.

"Sœur Lan, comment est cette épée du Nuage de Feu ?" Après avoir joué un morceau de musique, Mu Yu Die s'est approché de Di Yalan avec un grand sourire, "La famille Beiming est connue pour son expertise dans la fabrication d'armes. Même dans notre Empire du Feu, personne n'est meilleur que la famille Beiming."

"Cette épée est une arme fantastique, qui peut vraiment m'aider à libérer toutes ma puissance. Plus spécifiquement, il peut supporter le feu de ma Flamme Magique Bleue. C'est vraiment bon." Di Yalan hocha la tête. Apparemment, elle était très satisfaite de sa nouvelle arme.

"Alors, tu regrettes toujours d'être venue avec moi ?"

"Hélas...."

Di Yalan secoua la tête et une image réapparut dans son esprit. Elle a à peine souri, "C'est inutile de dire ces choses maintenant. J'ai peur de ne plus le revoir dans cette vie. Par vengeance, pour la prospérité de notre famille, je dois le faire. C'est juste que.... je ne peux pas..."

"Tu ne peux pas l'oublier ?"

"Ouais."

"Parfois, il me manque aussi...."

Mu Yu Die a aussi poussé un soupir rare, "J'ai l'impression de lui être redevable. Mais que pouvons-nous faire ? Nous ne sommes que deux filles qui ont perdu leur famille et qui sont chargées d'une mission lourde. Nous devons être réalistes et choisir un côté puissant. Ou nous passerons toute notre vie comme des roturiers et vivrons une vie commune."

 

"Il n'est pas du tout commun ! Parfois, j'ai l'impression qu'il est plus horrible que Beiming Ce ! Il ne sera pas plus mauvais que les autres s'il en a les ressources."

 

"Malheureusement, Dieu ne lui a pas donné cette chance. S'il veut réussir, il doit avancer pas à pas puisqu'il n'a pas une grande famille qui le soutient. On ne peut pas attendre trop longtemps."

 

"Je sais. C'est pour ça que je suis ici avec toi, et pas avec lui."

 

...

 

"Mlle Mu, le chef de famille vous a invité, vous et Mlle Di Yalan, au Pavillon des glaces. C'est quelque chose d'important !" Au centre du lac, un guerrier se tenait sur un bateau en criant.

 

"D'accord." Mu Yu Die répondit, et elle fronça les sourcils dans la perplexité, "Pourquoi nous demande-t-il ? Nous n'avons jamais fait d'apparition depuis notre arrivée dans la famille Beiming. Cette invitation inattendue est très étrange...."

 

"Il va parler de votre mariage avec Beiming Ce ?" Di Yalan a supposé.

 

"Je n'épouserai pas Beiming Ce s'ils ne m'aident pas à me venger !" Mu Yu Die répondit froidement, "Je suis venu voir la famille Beiming pour leur capacité à m'aider dans ma vengeance. Je ne ressens rien pour Beiming Ce. Même si je tombe amoureuse de lui à l'avenir, je partirai tôt ou tard. Humph !"

 

<< Chapitre 57 : Entre mes mains !                                                                                                                                                      Chapitre 59 : L'explosion de la situation >>

Commentaires (1)

Meifumado
  • 1. Meifumado | 18/04/2018
Merci pour cette excellentes cuvée.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Date de dernière mise à jour : 18/04/2018